La Gazette

  Qui sont-ils?

    Made in Japan

   Made in America

    Episodes

    G-Files

    Goodies

    Liens

    Fan Club

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Equipe de Ninja Scientifiques GATCHAMAN : Le Film

Le film « Gatchaman » (c.f. photo et note 1) est souvent oublié quand on évoque l’historique de cette œuvre. Mais attention, cela ne minimise en rien son importance propre, ni le rôle qu’il a joué en remettant « Gatchaman » au goût du jour auprès du public nippon. Il suffit de se pencher sur les circonstances entourant sa création pour s’en rendre compte.



Tatsuo Yoshida (c.f. photo), président et moteur créatif de Tatsunoko, a été vaincu par un cancer du foie le 5 septembre 1977. A sa disparition, de nombreuses figures emblématiques de la créativité au studio sont passés freelance, dépossédant Tatsunoko de Jinzo Toriumi, Hisayuki Toriumi, Mitsuki Nakamura, Akiruoshi Sakai, et bien d’autres.



Début 1978, Tatsunoko avait encore trois séries à l’antenne, « Yattaman », « Ippatsu Kanta-kun » et « Ballon Girl Temple-chan », leurs dernières séries pour lesquelles Yoshida avait participé activement. Mais sans lui et après l’exode massif de ses autres talents, Tatsunoko apparaissait comme très affaibli aux yeux de ses concurrents. Ils devaient sortir un succès pour montrer qu’ils étaient encore viable. « Yattaman » avait démontré que la déclinaison du style de « Time Bokan » dans de nouvelles séries pouvait marcher, ce qui amènerait la création de « Zendaman » (c.f. photo), et la seule autre valeur sûre des studios était alors « Gatchaman ». Malgré une absence de près de quatre ans, elle était toujours dans les souvenirs et bien placée dans les votes de popularité auprès des fans.

Créer une série « dans le style Gatchaman » comme cela avait été fait avec les suites de « Time Bokan » était un choix obligatoire. Tatsunoko l’avait tenté avec « Tekkaman » (c.f. photo) et cet série n’avait duré que vingt-six épisodes.
Le retour de « Gatchaman » serait la voie la plus sûre de rencontrer le succès. La tâche n’était pas si aisée pour le studio, car cela faisait maintenant près de quatre ans que la diffusion de « Gatchaman » s’était arrêtée. De plus l’intérêt d’un large public serait nécessaire pour garantir le succès d’une nouvelle version de « Gatchaman ». Alors quel est le meilleur moyen d’intéresser un maximum d’audience vers la suite d’une série sans attendre d’eux qu’ils regardent les 105 épisodes initiaux ?

La réponse à cette question fut apportée par « Space Cruiser Yamato » (c.f. photo). En 1977, « Star Wars » avait eu un succès mondial. C’est en comptant sur le même public que le concurrent Toei/Office Academy paria sur leur série culte « Yamato » en l’éditant en long métrage. Avec très peu d’animation nouvelle, le film fut bon marché et devint bientôt un succès au box office, marquant au passage le début de la période d’intérêt pour l’animation à travers le Japon : l’Anime Boom. De plus, le public était maintenant familiarisé avec l’histoire de « Yamato », et ce travail de fond avait ouvert la porte aux multiples suites de cette série.

Si cela avait marché pour « Yamato » alors pourquoi pas pour « Gatchaman » ?

La décision fut prise de résumer l’histoire de la première série TV sous la forme d’un film. Le mettre à disposition du public leur donnerait les informations nécessaires sur Gatchaman pour suivre la nouvelle série sans peine. Afin de n’engager que des frais raisonnables, l’exemple de « Yamato » serait suivi et l’animation existante de la série TV reprise au lieu de tout recréer de zéro, à contresens des souhaits de l’équipe d’animation de Tatsunoko qui aurait nettement préféré présenter quelque chose de nouveau.

Il était donc temps de choisir quelles portions de la série allaient donner corps au film. Le début et la fin étaient évidents, et la mort de Red Impulse (c.f. photo) était trop importante pour être ignorée, mais quelles autres sections devaient être gardées ?
Comment ces histoires seraient-elles raccordées ? Quels autres éléments devaient être inclus ? Le contenu présenté à l’écran serait les seules histoires de la première série dont on attendrait que le public se souvienne lors de la diffusion de sa suite, aussi il était capital qu’aucun évènement majeur ne soit oublié accidentellement. Dans ce but, Tatsunoko alla vers ceux qui avaient travaillé ensemble sur la série originale : Les scénaristes Jinzo Toriumi et Satoshi Suyama, et le réalisateur Hisayuki Toriumi. Bien que travaillant maintenant en freelance, ils voulaient revenir pour garder un œil sur la globalité du travail qui serait effectué sur leur bébé. Avec les scénaristes et un réalisateur à l’œuvre, le travail pouvait commencer pour réduire les 105 épisodes à 2 heures de film.

Toriumi et Suyama écrivirent et remanièrent le script du film, et Tatsunoko pris ses accords avec Matsutake Company et Fuiji Film pour distribuer le film, avec une date de sortie prévue en été pour attirer un public nombreux. Dautres décisions restaient à prendre, comme étudier la possibilité de reprendre le thème musical de Gatchaman et la musique composée par Bob Sakuma pour la série TV ou créer une nouvelle trame musicale. Avec la popularité des thèmes symphoniques utilisés dans « Star Wars » et « Space Cruiser Yamato » on ne sera pas surpris par la choix de la création d’une partition symphonique entièrement nouvelle pour le film. La composition de cette musique fut demandée au compositeur vétéran Koichi Sugiyama (c.f. photo) qui travaillera avec les musicien du NHK Symphony Orchestra.
Le 28 avril 1978 à 14H00, Tatsunoko provoqua une conférence de presse pour annoncer officiellement la sortie prochaine du film « Gatchaman ». La conférence bénéficiait de la présence d’Hisayuki Torimui, le producteur Ippei Kuri et Atsuharu Tomonobu qui représentait Matsutake et Fuiji Film. Il fut révélé que le film serait d’environ 90 ou 100 minutes et ferait parti de la célébration du 16ième anniversaire de Tatsunoko ; et qu’il serait sur les écrans au plus tard le 15 juillet 1978.
En coulisses, le travail continuait inlassablement. Les acteurs des voix originales acceptèrent tous de reprendre leur rôle familier, ré-enregistrant les dialogues de la série pour le film. Le 21 mai, les séances d’enregistrement de la musique symphoniques de Sugiyama débutèrent et durèrent jusqu’au 28 mai.

Le film n’était pas le seul effort de Tatsunoko pour provoquer un intérêt pour « Gatchaman » (c.f. photo). Tatsunoko produisit aussi un Radio Drama de 16 épisodes (c.f. note 2), qui débuta sur Radio Bunko le 9 avril. Le 8ième épisode de la série, qui fut diffusé le 18 juin, utilisa même la nouvelle musique de Sugiyama dans sa recréation du final de « Gatchaman », offrant au public un avant-goût de ce qu’ils pourraient entendre avec le film dans moins d’un mois.
Le 15 juillet, ce fut le grand jour et le film fut dévoilé au public. Après cette longue absence les oiseaux de feu volaient à nouveau. Bien que le film ne fut certainement pas un succès au box office, il remplit sa mission de préparer l’audience pour le premier épisode de « Gatchaman II » (c.f. photo) le 1er octobre. Hélas ce lien vital entre les deux séries est souvent ignoré de nos jours parce qu’il n’apportait rien de vraiment nouveau à l’exception d’une jolie piste sonore. Du moins pour les Japonais.

Aux USA, l’histoire est différente. La-bas, le film était le premier aperçu de l’original « Gatchaman » que pouvaient voir les fans de l’adaptation édulcorée « Battle of the Planets ». En 1980, Tatsunoko présenta une copie vidéo à la Cartoon / Fantasy Organisation comme cadeau. Cette copie du film fut présenté pour la première fois au Worldcon 1980 de Boston. Après cela le film fut diffusé aux fans à travers les USA. Bien que de nombreuses histoires présentées dans le film étaient aussi dans la version « Battle of the Planets », de nombreux fans étaient prêts à parcourir de longues distances pour voir la fin de l’histoire, absente de leur version.

Depuis sa parution, le film est rarement mentionné et encore plus difficile à trouver. Il fut édité deux fois au Japon, en 1983 dans un format obsolète (le VHD) et en 2001 dans l’édition DVD limitée (seulement 1000 copies) comme récompense aux fans qui renverraient les preuves d’achat des 27 disques de la première édition DVD de la série « Gatchaman » .



           Copyright 2003 Tatsunoko productions. Yamato propriété de la Toei.
                       Traduction par Watchaman, 2004 pour laforceg.com






Note 1 : le film « Gatchaman »
Couleur, environ 110 minutes. Sortie le dimanche 15 juin 1978.

Matsutaki Co. et Fuji Films présentent un film Tatsunoko Production de Hisayuki Toriumi avec Katsuji Mori, Isao Sasaki, « SCIENCE NINJA TEAM GATCHAMAN » avec Kazuo Sugiyama, Yoku Shioya, Shingo Kanemoto, Toru Ohira et Mikio Terashima.
Créé par Tatsuo Yoshida, présenté par Kenji Yoshida, produit par Ippei Kuri et Katsumi Ueno.
Musique de Koichi Sugiyama interprétée par le NHK Symphony Orchestra.
Scénario de Jinzo Toriumi, Satoshi Suyama et Hisayuki Toriumi, édité par Hajime Taniguchi.
Son par Zack Promotions, supervision Kihachi Okamoto, réalisation Hisayuki Toriumi.


Note 2 : le Radio Drama de 16 épisodes

1 - "Science Ninpo Firebird" – 9 avril 1978
Adaptation du premier épisode de la série, « Gatchaman contre Turtle King »

2 – 16 avril 1978
Adaptation de l’épisode 20, « Une situation critique pour Gatchaman »

3 – 23 avril 1978
Adaptation de lépisode 11, « Le mystérieux Red Impulse »

4 – 30 avril 1978
Adaptation des épisodes 52-53, « Le secret de Red Impulse » et « Adieu Red Impulse »

5 - May 28, 1978
Episode parodique dans lequel Dr. Nambu et Berg Katse échangent leurs points de vues opposés, puis la seconde moitié se situe lors d’un jeu de baseball entre les Gatchaman et Gallactor, avec Katse et Nambu comme entraîneurs.

6 – « Gatchaman Vaudeville » - 4 juin 1978
Episode parodique dans lequel Dr. Nambu propose un concours Gatchaman contre Katse.

7 – « Tout le monde aime Jun » – 11 juin 1978
Episode parodique se situant d’abord dans le snack de Jun où Gatchaman, Katse, et Sosai X sont victimes d’une série de gags. La seconde moitié de l’épisode est une discussion entre les acteurs des parodies.

8 – 18 juin 1978
Adaptation des épisodes 103, 104 et 105, « G-2 risque sa vie» « La diabolique opération Trou Noir » et « Disparition de la Terre ! 0002 »

9 – 25 juin 25 1978
Cet épisode est fait d’histoire créées par les fans pour le concours « Vous créez Gatchaman ». La première, « l’apparition de M. Phage » de Sumie Kozakai met en scène un combat entre Joe et un scientifique fou qui crée des cyborgs pour Gallactor. La seconde histoire « Gatchaman projetés dans l’inconnu » de Satoshi Yoshida présente le sauvetage d’une créature féminine extraterrestre des griffes de Gallactor.

10 – 23 juillet 1978
Histoire originale présentant les évenements situés entre la fin de la première série TV Gatchaman et le début de Gatchaman II.

11 – 30 juillet 1978
Adaptation des épisodes 1 et 2 de la nouvelle série Gatchaman II, « La contre-attaque de Sosai X » et « une plume mystérieuse »

12 – 6 août 1978
Adaptation de l’épisodes 3 de la série Gatchaman II, « Les chevaliers noirs de l’enfer »

13 – 13 août 1978
Adaptation de l’épisodes 4 de la série Gatchaman II, « Le retour de Joe !? »

14 – 20 août 1978
Adaptation de l’épisodes 5 de la série Gatchaman II, « Le mystère de l’invasion des primates »

15 – 27 août 1978
Adaptation de l’épisodes 7 de la série Gatchaman II, « La terrifiante opération Mutant »

16 – 3 septembre 1978
Cet épisode était une discussion des doubleurs sur le Radioi Drama et sur la série à venir,« Gatchaman II »


 

Gatchaman       Gatchaman II   Gatchaman F    OAV

 

 

Site conçu spécialement pour vous par Watchaman et Marina The Swan
© Tatsuo Yoshida / Tatsunoko Productions / Sandy Frank Film Syndication Inc / Saban Entertainment